Accueil > Patrimoines > Le château de Chaumont

Le château de Chaumont

Situation :Mainsat - 23116
Coordonnées :
2.364882193487574
46.05097068587723
lat/long WGS84

 

SystèmeDatumnotationcoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.d650892.417212646550331.6669295
Lambert II+NTFD.d602193.157737162116751.5323234
Lambert IIINTFD.d602194.254025213416836.1058149
UTM zone 31WGS84D.d450866.570870875099906.7729128
Peuso-mercatorWGS84D.d263257.481565125788521.0740671
Latitude LongitudeWGS84DMS2°21'53.576"46°3'3.494"
Type :Châteauxqrcode:http://creuse.meconnu.fr/spip.php?page=spipdf&spipdf=exportpdf&id_article=1371&nom_fichier=article_1371
Mot clés : Aucun
Intérêt :
Difficulté d'accès :
Marche d'approche :
Durée de la visite :

Le château de Chaumont est en ruine. Il est lié avec l’histoire du sauvetage des juifs en Creuse :

La Creuse a accueilli pendant la Seconde Guerre Mondiale environ 3000 juifs dont 1000 enfants. L’OSE avait trois homes d’enfants laïques en Creuse, dont Chaumont, près de Mainsat, dirigé par Lotte Schwarz.

Le refuge israélite de Neuilly, créé en 1866, déménage en 1939 dans la Creuse.

Louis Aron, le directeur, assisté de son personnel d’encadrement, continue malgré les circonstances exceptionnelles de remplir la tâche assignée : éduquer, instruire et protéger une centaine de filles israélites, âgées de 5 à 20 ans.

Le refuge est d’abord situé à Crocq d’août 1939 au 1er août 1942 puis déménage à Chaumont (près de Mainsat) jusqu’à la fin de la guerre. Aucun enfant placée sous sa garde ne sera déportée.

A Chaumont, Lotte Schwarz met en œuvre une pédagogie nouvelle, active. En effet, pour responsabiliser les enfants, elle leur confie la gestion du budget, l’organisation du travail et les incite à donner un sens à leur vie en collectivité.

A l’entrée du chemin, il y a une plaque commémorative.

Cet article est complété par les réponses qui suivent.

 publié le mercredi 9 mars 2016588 visites

Photos


5 Avis

  • ARMAND - Le 30 juillet 2016 à 19:42

    Bonjour,
    Je suis passé en Juin à La Serre Bussière Vieille pour voir le château de Chaumont mais fermé !
    Pouvez vous me dire s’il est situé sur cette commune ou sur celle de Mainsat (même question pour la plaque commémorative à l’entrée du chemin) Je vous remercie de votre réponse

    • Administrateur - Le 3 janvier à 11:13

      Le château de Chaumont est en ruine. Il est sur la commune de Mainsat. Son état rend dangereux toute visite, et c’est en domaine privé.

      Répondre à ce message

      • Vigneresse Lionel-Louis - Le 7 janvier à 23:06

        Nous sommes en 2017 et je voudrais savoir qui est propriétaire des ruines du château de Chaumont.Serait-ce toujours J.Francois Mironnet ( ou son épouse ? ), la mairie de Mainsat , ou un particulier ? Je pense à Serge Peyroux dont les parents étaient très proches de Mr et Mme Mironnet.Qu’en est-il exactement ? Merci à vous !

        Répondre à ce message

        • Administrateur - Le 8 janvier à 11:30

          Je ne connais pas le propriétaire actuel. Le moyen de la trouver sera de s’adresser au cadastre. J’ai cherché les références cadastrales et surprise : si le château est incontestablement sur Mainsat sur l’IGN, mais il est cadastré sur La Serre-Bussière-Vieille. Le N° cadastral est Feuille AN1 parcelle N° 90. La commune vous donnera le propriétaire de la parcelle avec la matrice cadastrale qu’elle tient à jour. Par retour je serais intéressé pour mettre à jour et éventuellement changer sur le site la commune si besoin est suivant ce que le cadastre (qui fait à priori autorité) va dire.

          amicalement

          Répondre à ce message

  • martine - Le 20 février à 11:24

    bonjour, je relève quelques imprécisions dans votre texte :
    1/ Lotte Schwartz a dirigé Chaumont de nov. 1939 à fin juillet 42 ; Louis Aron lui a alors succédé jusque oct. 44.
    2/ le 26 août 42, deux enfants (Gaston et Lily Türkheimer), pensionnaires à Chaumont, ont été raflés par les gendarmes français (Chaumont était encore en ’zone libre’ ), ainsi que leurs parents, qui habitaient Mainsat. Emmenés à Drancy, puis à Auschwitz, ils n’ont pas survécu. Ce triste épisode est raconté par Louis Aron dans son journal.
    Je me tiens à votre disposition pour tout complément.
    Cordialement (de Picardie) martine

Partagez en ligne vos observations sur le patrimoine "Le château de Chaumont"